Ronquoz 86

CAPE – Centre pour l’étude du changement des environnements alpins et polaires

L’EPFL, avec le soutien du Canton du Valais, crée un nouveau centre de recherches, le CAPE, qui constitue une extension du Campus EPFL de Sion. Le CAPE, qui est partie intégrante de l’Institut d’Ingénierie de l’Environnement (IIE), construira une masse critique d’excellence dans les domaines de recherche et d’enseignement de ce dernier.

La création du CAPE reconnaît la pertinence mondiale des changements qui se produisent dans les environnements de haute altitude et de haute latitude, sentinelles du changement climatique. Les effets en cascade vont au-delà des aspects liés à la nature jusqu’aux environnements construits, comme par exemple l’agriculture, le tourisme, la planification des infrastructures et la gestion des paysages. Un défi majeur est, et sera, la compréhension et la prévision des impacts induits par le climat sur l’environnement, ainsi que les adaptations à ces impacts.

Le CAPE est composé de cinq chaires de base qui couvriront les échelles spatiales et temporelles pertinentes pour comprendre les conditions environnementales changeantes et leurs effets. Il sera situé à Sion dans un bâtiment spécifiquement adapté à leurs besoins de recherche: 

  • Environnements extrêmes axés sur les systèmes glaciers alpins et polaires (publiée, https://professeurs.epfl.ch/page-154749-en.html)
  • Sciences et Ingénierie computationnelles de l’environnement (mise au concours 2018)
  • Sciences intégrées des bassins versants (mise au concours 2019-2020)
  • Adaptation environnementale (mise au concours 2019-2020)
  • Laboratoire de recherche sur les biofilms et les écosystèmes fluviaux  (Prof. T. Battin, https://sber.epfl.ch/)

Plusieurs groupes de recherche dans des disciplines scientifiques apparentées de l’IIE seront également présentes au CAPE de Sion, créant ainsi un pôle (environ 200 personnes) et des nombreuses synergies dans les efforts de recherche sur les changements environnementaux et adaptations liés au climat.